Established by Fathi Ibrahim Bayoud 2005 - Homs

La Jordanie entame des négociations avec la Russie sur la crise de Daraa

Zaman French | 2018-07-02 15:45:00
La Jordanie entame des négociations avec la Russie sur la crise de Daraa
(Zaman Al Wasl)- La Jordanie s'entretiendra avec la Russie cette semaine d'un cessez-le-feu dans le sud-ouest de la Syrie et de la réduction de la situation humanitaire dans ce pays, a annoncé lundi le ministre jordanien des Affaires étrangères.

Ayman Safadi, s'exprimant à Amman, a déclaré qu'il se rendrait mardi à Moscou pour rencontrer son homologue russe Sergueï Lavrov.

Le régime syrien soutenu par la Russie a lancé une grande campagne pour récupérer le sud-ouest de la Syrie contre les rebelles.

Selon les Nations Unies, au moins 160 000 personnes ont été déplacées, la plupart d'entre elles se rendant à la frontière avec la Jordanie et les hauteurs du Golan occupées par Israël.

"J'ai hâte d'avoir une discussion franche pour discuter de la manière d'arriver à un cessez-le-feu le plus rapidement possible", a déclaré M. Safadi.

La Jordanie, qui accueille environ 650 000 réfugiés syriens enregistrés, selon les Nations Unies, a déclaré qu'elle n'ouvrirait pas ses frontières pour plus de traverser. Israël a également déclaré que ses frontières resteraient fermées.

Les rebelles syriens et les autorités locales ont poursuivi dimanche des pourparlers avec la Russie, alliée du régime, sur le sort d'une région clé du sud faisant face à une offensive gouvernementale, a déclaré un groupe d'activistes basé en Grande-Bretagne.

Les pourparlers soutenus par la Jordanie sont intervenus alors qu'un calme timide régnait sur la plupart des fronts dans la province méridionale de Daraa, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Un "cessez-le-feu a largement lieu depuis samedi à 19h00 pour faciliter les négociations en cours", a déclaré le chef de l'Observatoire, Rami Abdel-Rahman.

Dimanche, une unité des médias militaires dirigée par l'allié du régime, le Hezbollah, a rapporté que les rebelles de Bosra al-Sham avaient accepté de s'installer avec le régime.

Les rebelles avaient commencé à remettre des armes lourdes en prévision de l'entrée de l'armée, a rapporté le journal.

Ibrahim Al Jbawi, porte-parole de la salle d'opération centrale des rebelles, a déclaré à Zaman al-Wasl que les pourparlers avaient échoué samedi parce que les Russes cherchaient des dictées et non des négociations.

L'équipe de gestion des crises, un groupe d'urgence représentant les principales factions rebelles à Daraa, s'est retirée du comité de négociation pour «l'accord humiliant de cession» proposé par la Russie.

Le groupe a exhorté toutes les factions rebelles à fusionner leurs efforts dans la résistance populaire et à n'accepter aucun accord ne reconnaissant pas les sacrifices du peuple syrien.

Depuis le 19 juin, les forces du régime soutenu par la Russie ont intensifié les bombardements contre les combattants de l'opposition dans le sud de la Syrie alors que Damas pousse à reprendre la région.

La région est bordée par la Jordanie et le plateau du Golan occupé par Israël et est considérée comme le berceau du soulèvement contre le président Bachar Assad il y a sept ans, qui a déclenché la guerre civile.

Le régime s'est abattu sur le territoire tenu par les rebelles à Deraa depuis que l'escalade a commencé il y a presque deux semaines.

La plupart des fronts étaient calmes dimanche, à l'exception des zones proches de Tafas dans le nord-ouest de Deraa, frappées par des frappes aériennes du régime, a indiqué l'Observatoire.

Les affrontements entre les rebelles et les forces du régime dans la même région ont tué quatre combattants de l'opposition.

La Russie cherche à obtenir le transfert par les rebelles d'armes lourdes et de taille moyenne, et le déploiement de la police militaire russe et de la police syrienne dans les villes reprises par les forces gouvernementales, a indiqué Abdel-Rahman.

Damas et Moscou font pression pour un accord qui verrait les forces du régime s'emparer du passage frontalier de Naseeb avec la Jordanie et se déployer le long de la frontière avec les hauteurs du Golan, a-t-il dit.

Un correspondant de l'AFP à l'extérieur de la ville de Deraa - dont une partie est tenue par des rebelles - a déclaré que samedi soir avait été calme, avec seulement des bombardements intermittents.

Après avoir repris le contrôle de huit villes sous la médiation de la Russie samedi, le régime d'Assad contrôle désormais plus de la moitié de la province de Deraa, contre seulement 30% avant l'escalade, selon l'Observatoire.

L'agence de presse officielle SANA a déclaré dimanche que le drapeau national avait été hissé dans l'une de ces villes, Dael, alors que la télévision d'Etat syrienne montrait des images de personnes célébrant.

Les forces du régime ont repris de grandes parties du pays perdues pour les rebelles depuis que la Russie est intervenue en son nom en 2015.

Le conflit a tué plus de 470 000 personnes et déplacé des millions depuis son lancement en 2011. Avec les agences
Zaman Al Wasl
Keywords:
Comments (0)

Post Your Comments

fill all fields below
*This confirmation code will prevent auto submit
X :Latest News
Friday's airstrikes on Aleppo targeted Military Academy: image      Modric ends Ronaldo-Messi era to be crowned world's best      Pentagon adjusts tactics as Afghan army toll rises: Mattis      May to press Rouhani to free jailed UK-Iranian woman      In abandoned villa, Syrian children study on the ground      Trump, at UN, says 2nd North Korea summit likely 'soon'      In a blow to Israel, Russia says it will send Syria powerful antiaircraft missiles      At Shiite checkpoint, Aisha said ‘my name is Fatima’